Témoignages circulation

Mars 2011 - Mais à quoi pensent ils ?

 La semaine dernière nos adhérents nous informèrent de 3 accidents graves qui eurent lieu à la Valentine : un au rond point du ruissatel, un en bout de rue Thyde Monnier et un en haut de la route des 3 Lucs à la valentine. De plus, les riverains de la rue Raymond Pitet et de la rue Thyde Monnier s’étonnent que de si nombreux véhicules circulent à 80 km/h sur une voie à 30 km/h. Certes, il est vrai que la signalétique y est tout a fait insuffisante. Mais lorsque la vie humaine est en jeu, la chose est tout simplement criminelle. C’est sans parler des records de vitesses battus sur la montée de St Menet, ou la nuit sur la rue de l’Audience. Dans ces conditions, comment expliquer que soient refusées, au CIQ de la Valentine, les demandes de ralentisseurs visant à réduire la vitesse excessive ? Comment expliquer que ces demandes soient jugées déraisonnables ? Est-il déraisonnable de vouloir épargner des vies humaines ? Comment expliquer que nous n’ayons pas droit à des ralentisseurs en nombre, comme aux Olives par exemple ? Quelle est la différence ? Dans l’esprit des décideurs, le village de la valentine serait-il assimilé à une simple voie d’accès à l’autoroute ? Ont-ils oublié que plus de 3 500 personnes subissent les conséquences de ce type de refus ? Le village de la valentine n’est ni une aire d’autoroute, ni une bretelle d’autoroute. Nous y vivons. Ils ne doivent pas l’oublier.

 

Janvier 2011 - Danger, ne les attirons pas, dans nos rues.

Vous connaissez Marseille : un réseau de transport embryonnaire, 200 000 voitures entrantes tous les matins, ville la plus encombrée de France, 5 eme d’Europe, selon les relevés GPS et téléphones portables. Mais ce n’est pas tout. Le site Euro méditerranée attire de plus en plus de cadres : 2000 de plus dernièrement dans la tour CMA CGM, par exemple. Certes, c’est tout à fait positif pour notre économie. On ne peut que s’en féliciter. Mais, bizarrement, ils ne choisissent pas les quartiers nord comme lieu de vie. Etrange, non ? Nombreux sont celles et ceux qui s’intéressent à notre arrondissement, mais aussi à Aubagne, voire même à Gémenos. Or, tous le disent, et c’est confirmé par les matinaux infos trafics radiophoniques, l’autoroute bouchonne à la Valentine. Après cette épreuve, ils doivent choisir entre payer le passage du tunnel, ou traverser le centre ville ultra encombré. Face à ces désagréments, nombre d’entre eux optent pour une solution qui nous concerne directement. Ils sortent de l’autoroute, avant la Valentine, pour emprunter ensuite la rue des Peintres Roux, vers les 3 Lucs, La Rose, et enfin le Bd de Plombière. Les bouchons y vont donc croissants. S’y ajoutent les clients du centre commercial déconnecté de tout tramway. Le phénomène s’amplifie de jour en jour. Dès l’ouverture de la U475, afin d’éviter les bouchons du centre commercial, ces véhicules iraient naturellement sortir de l’autoroute avant celui ci, parcourir la Monté de St Menet, en pénalisant la sortie du parc des 7 collines, emprunter le rond point du Ruissatel qui n’avait pas besoin de cela, puis la U475, pour essayer de rejoindre la route des 3 Lucs à la Valentine. Enfin, comme les issues seraient encombrées, ils inonderaient les rues adjacentes, à la recherche d’une solution. Observez bien le plan du quartier. Sympathique raccourci, n’est il pas ? Evitons cela ! Signons la pétition du CIQ ! Refusons l’ouverture de la U475 ! Elle en attirerait de trop. Et nous en subirions, toutes et tous, les conséquences.

 

Décembre 2010 - Nous avons déjà tant reçu.

Nous ne pouvons pas demander d’avantage.

Avouons le, depuis de nombreuses années, nous recevons déjà beaucoup. Il ne serait ni raisonnable, ni moral de demander d’avantage. Nous sommes gâtés. Nous sommes comblés, bien au delà de nos espérances. En effet, depuis des années, la Valentine, limitrophe de l’axe surpeuplé, que forme la Rue des Peintres Roux, entre l’AutoRoute et les 3 Lucs, a déjà beaucoup reçu ……de véhicules, depuis tous les horizons. Nous sommes traversés bi quotidiennement par un flot de voitures qui proviennent d’Eoures, des Camoins, des Accates, d’Allauch, de la Treille, de St Menet, des 3 Lucs et même d’Aubagne…. Nous ne pouvons pas, nous ne devons pas, en attirer d’avantage vers chez nous. Au contraire, il est essentiel que ces flots polluants se dirigent au plus prêt de leur zone de départ, directement vers l’autoroute, sans venir traverser la Valentine. Nous ne devons plus être un axe de passage. Or voila t’y pas, que l’on souhaite tracer un axe large et attractif qui ne pourra qu’attirer d’avantages de véhicules dans notre village. Bien évidemment d’aucuns trouveraient moult avantage à réorienter vers la Valentine, les voitures dont il ne sait que faire chez lui. « Elles m’embarrassent donc je te les confie ». Ben voyons !! Bloqués par les bouchons, en bout de U475, les conducteurs n’auraient plus qu’à se faufiler par les petites rues valentinoises. Les Valentinois les verraient alors passer directement sous leurs fenêtres. Cet axe se nomme pudiquement U475. Non seulement, il attirerait vers nos foyers des flots de voitures supplémentaires, mais qui plus est, il massacrerait le dernier poumon vert du quartier, à savoir la propriété Municipale de la Denise. Ben voyons !! De plus, sous le non moins pudique vocable de « Petits collectifs », voila t’y pas, que l’on souhaite construire des immeubles, à la place du parc dont notre quartier à tant besoin. C’est contre cela que se bat le CIQ de la Valentine depuis environ 3 décennies. C’est cela que nous ne pouvons pas accepter. C’est cela que nous n’accepterons pas ! Avouons le, depuis de nombreuses années, nous recevons déjà beaucoup. Il ne serait ni raisonnable, ni moral de demander d’avantage. Car comme disait un professeur de boxe célèbre : « Il vaut mieux donner que recevoir. C’est bien plus conforme aux usages bienséants ».

 

Septembre 2010 - Adultes ou pas ?

Attention automobilistes, respirez un grand coup, et asseyez vous confortablement avant de lire les lignes qui vont suivre. Il est possible que le scoop, que va vous annoncer votre CIQ, génère, chez vous, un fort étonnement susceptible de vous perturber quelques instants. Cependant, nous vous demandons de nous croire sur parole. Ceci n’est pas une boutade. Il s’agit de la vérité. La Valentine est en zone urbaine. La vitesse maximum y est donc limitée à 50 km/h. Qui plus est, en zone 30, il s’avère que la vitesse maximum est limitée …..à 30 km/h. Tenez vous bien ! Vous n’êtes pas au bout de vos surprises, sachez, qu’à la Valentine aussi, le code la route doit être respecter. Le CIQ de la Valentine présente ses excuses à toutes les personnes chez qui cette découverte soudaine pourrait générer des dysfonctionnements cérébraux à caractère potentiellement migraineux.

Plus sérieusement, cessons de plaisanter. En effet, ce sont les vies de nos enfants, de nos anciens, de nos amis et de nous même, que mettent en jeu celles et ceux qui prennent la rue des 3 Lucs à la Valentine pour un circuit automobile, la montée vers St Menet pour une rampe de décollage, la rue Raymond Pitet pour un circuit de karting, le rond point à proximité de Cultura pour une zone de tuning. Il en est de même pour celles et ceux qui doublent, sans aucune visibilité, les voitures qui ralentissent en franchissant le dos d’âne supérieur, sur la rue Thyde Monnier. Sont tout aussi fautifs, celles et ceux qui accélèrent, bien au delà du raisonnable, sur la rue de l’ Audience, parfois même au volant d’un camion benne. Nous comprenons donc parfaitement que vous vous adressiez à nous, sur ces sujets aussi, en réunion ou au hasard des rencontres , pour nous demander de renouveler les précédentes communications du CIQ, vers les élus et le commissariat. Rassurez vous, nous comprenons bien que ce sujet est grave. Nous ferons notre possible……. autant que faire ce peut. Ce ne sont pas les deux derniers accidents, survenus la semaine dernière, à la Valentine, qui vont nous décourager. Bien au contraire, ils ne peuvent que nous encourager à participer, à notre petit niveau.

Nous avons déjà maintes fois communiqué sur la dangerosité de la route des 3 Lucs à la Valentine. Hélas, une fois de plus, la réalité de ce péril s’avère vérifiée. Nos adhérents nous ont relaté les faits suivants. La semaine dernière, alors qu’un véhicule se garait sur le coté de la rue à hauteur du magasin Gabriel, une moto est venu la percuter. Et pourtant, malheureusement, nul doute qu’il passera de l’eau sous les ponts, avant que la demande de ralentisseurs, ou de radar, sur cette rue, formulée par nombre de nos adhérents, ne soit suivie d’effet. En effet, sur la rue Thyde Monnier par exemple, nous n’avons obtenu que deux ralentisseurs sur les trois demandés, au bout de quatre ans d’effort, après le décès d’une petite fille, le bassin fracturé d’un adolescent, l’atterrissage d’un scooter sur le pare brise d’une Citroën et quelques accidents de véhicules.

Il y a longtemps de cela, dès mai 2007, votre CIQ s’étonnait en découvrant l’implantation du rond point situé à l’angle de la route des Accates et de la rue Raymond Pitet, à proximité de l’ancien bâtiment Pascal. Malgré nos communications, à l’époque, maintes fois répétées, ce qui apparut comme une dangereuse erreur, n’a jamais été rectifié. Résultat, nombreux sont celles et ceux qui coupent le rond point par la gauche, au lieu de le contourner. L’on peut même voir des semi-remorques s’adonner à cette dangereuse pratique. Dimanche, la chose fut dramatique. En effet, une voiture à coupé le rond point, comme le firent tant d’autre. Mais un scooter, qui descendait des Accates tout à fait normalement est venue la percuter. Ce jour là, il y eut une admission supplémentaire en hôpital. Cet accident, comme le précédent, aurait put être évité si les demandes du CIQ avaient été suivie d’effet.

Amis automobilistes, motard, ou camionneurs rappelez vous, qu’à la Valentine aussi, à tout moment, un enfant peut surgir devant vos roues, un ancien peut éprouver des difficultés à s’écarter de votre chemin.

 

La 8eme ville la plus embouteillée d’Europe,

la première ville la plus embouteillé de France.


Les statistiques, extraites de plus de 1 800 milliards de mesures de vitesses moyennes, sur des millions de conducteurs utilisateurs du service GPS Trafic HD chaque jour, sont riches d’enseignement. Juste devant Paris en 9eme position, Marseille est la 8eme ville la plus embouteillée d’Europe. Marseille a le triste privilège d’être la première ville la plus embouteillé de France.

Alors que les uns se battent pour la pérennité d’une ligne de bus 51 interconnectée avec la ligne 50, alors que d’autres demandent le prolongement du Tramway, via la Valentine, jusqu’à la Penne sur Huveaune, en complément du projet de la communauté de commune voisine, alors que la demande de parking à vélo à proximité des commerces, formulée par votre CIQ, n’a toujours rencontré aucun écho, alors que 200 000 voitures rentrent tous les jours dans Marseille, alors, qu’aux heures de pointe, chaque bus qui traverse la Valentine nous évite 60 voitures, aurons nous le courage de prioriser le développement d’un réseau de transports en commun digne de la citée phocéenne, saurons nous participer à l’essor contemporain et moderne du deux roues urbain, à la hauteur de nos besoins ?

Prochains Rendez vous

 

Lundi 7 Janvier 2019 - 18h30

réunion mensuelle

 

Lundi 4 février 2019 - 18h30

réunion mensuelle

 

Lundi 4 mars 2019 - 18h30

réunion mensuelle

Engagez vous au quotidien à nos cotés pour améliorer la qualité de vie du quartier :

sur le site "engages au quotidien" ou en venant aux réunions chaque premier lundi

PETITIONS en cours

Nous devons aider nos élus à comprendre ce que souhaite la population.

Daniele Pioli (présidente)

04.91.27.20.93

contact mail

 

Webmaster contact mail