Archives La Denise

Avril 2011 - Deux signatures pour une cohérence.

Depuis les années 80, le CIQ de la Valentine lutte pour sauver le dernier poumon vert du Quartier, à savoir l’intégralité des 5 hectares de la Propriété Municipale de la Denise, préemptée, en son temps, pour la construction d’un Parc. Jamais celles et ceux qui nous ont précédé n’ont failli. Non pas qu’ils étaient d’irréductibles Gaulois, plus têtus que la moyenne ; mais parce que, régulièrement, adhérents ou sympathisants, vous avez saisi chaque occasion qui se présentait, pour leur rappeler l’importance de ce parc. Il en est de même aujourd’hui. Nous entendons régulièrement, et avec grand intérêt, vos demandes répétées, ainsi que votre souhait de les voir relayer aux élus par nos soins, conformément aux missions d’un CIQ. La pétition pour la sauvegarde de l’intégralité des 5 hectares de la Denise et ses 1300 signatures matérialise cette volonté.

 

Le CIQ de la Valentine a créé cette pétition, non par esprit de contestation, mais tout simplement afin d’éclairer nos élus, à l’aide d’un indicateur chiffré, simple à suivre, sur votre volonté de citoyens. Nos élus ont en charge de multiples dossiers, tous plus urgents les uns que les autres. Il est donc vital de leur rappeler ce qui est important à nos yeux, et de leur fournir des outils simples et factuels d’évaluation.

 

Ceci dit, lors de l’Assemblée générale du 28 janvier 2011, notre Maire de Secteur nous a présenté l’impasse dans laquelle semblait, à première vue, se trouver les décideurs : à savoir, préserver la Denise d’une part, et assurer la mobilité des véhicules d’autre part. Nous ne pouvions pas rester insensibles aux difficultés présentées. De fait, il est indispensable de permettre les déplacements urbains de tout un chacun tout en préservant ce dernier espace vert, dont la valeur inestimable ne pourra qu’aller croissant, dans les années à venir.

 

Bien évidemment, pour sortir de cet impasse, il serait illogique d’utiliser les solutions qui nous y menèrent. Ce serait faire preuve d’un incroyable incohérence, voire même d’irresponsabilité répréhensible. La chose n’aura échappé à personne. Le choix du tout voiture n’est donc plus de saison. Comme entendu lors de notre dernière assemblée générale, même nos élus constatent dans quel piège cette solution nous a mené. Il convient de trouver d’autres solutions.

 

De la suède, jusqu’au Canaries, en passant par la Hollande, l’Allemagne, la Suisse, ou même parfois la France, nombreuses sont les villes qui ont misé, avec succès, sur le développement de transports en commun efficaces et bien organisés, avec souvent des moyens financiers limités. Avec le litre de super sans plomb que l’on nous étant promis à 2 euros, dans un proche avenir, ces choix revêtent une pertinence toute confortée. Avec des transports en commun correctement développés et bien organisés, chaque bus qui passe peut nous éviter jusqu’à 60 voitures. Le développement rapide du tramway jusqu’à la Valentine est un impératif prioritaire pour nos quartiers, où les constructions poussent comme des champignons. Il en va du bien être et de la santé des habitants, mais aussi du dynamisme économique auquel nous sommes tous attachés. C’est donc tout à fait logiquement, que la CIQ de la Valentine a créé la pétition pour le développement des transports en commun à Marseille.

 

En résumé, en signant la pétition pour la préservation de l’intégralité des 5 hectares de la Propriété Municipale de la Denise vous éclairez nos élus sur la nécessité impérative de conserver le dernier Parc. En signant la pétition pour le développement des transports en commun en Marseille, vous les éclairez sur l’existence d’une alternative à ce qu’ils ont cru être inévitable. Quoi de plus cohérent ?

 

Mars 2011 - La Denise.

Cette propriété se trouve au cœur du quartier et de celui de Accates. La Denise est un lieu de sensibilisation à l’écologie, la faune et la flore. 5 ha boisés de pins, de cèdres, de chênes, tilleuls d’amandiers, érables, platanes (32 essences différentes) dont certains sont séculaires (34 variétés d’arbustes),47 espèces d’oiseaux, 10 de papillons, 12 d’insectes,..

 

La Denise est lieu intergénérationnel qui permet de se côtoyer , de mieux se connaître et de mieux se respecter.( problème de la place de l’église seul endroit du quartier où se trouvent des bancs ) La Denise est un lieu de développement durable jardins partagés que l’on nous a demandés. La Denise est un lieu de promenade de proximité : rappelons que selon l’AGAM le 11ème arrondissement fait partie des secteurs les moins bien dotés en espaces verts aménagés.

 

Janvier 2011 - Propriété Municipale de La Denise.

Le CIQ de La Valentine défend, depuis 1987, date de la création de la ZAD nord qui voulait l’urbanisation des campagnes Sina, Jouvène et Denise, la Propriété Municipale de La Denise. Après plusieurs combats la ZAC des Romans a été abandonnée, le projet de 2003 est suspendu ou abandonné. Cette année, le changement du COS a été abandonné. Et maintenant, on nous dit « rien n’est décidé », ce qui ne veut pas dire « rien n’est en projet ».

 

Le secteur est voué à l’urbanisation intense. Cette propriété municipale constitue l’ultime espace vert de notre quartier facilement accessible à tous : les jeunes, les personnes âgées, les personnes handicapées, les familles… Au CIQ de La Valentine nous réaffirmons notre volonté de voir la totalité de la propriété devenir un parc public, de ne jamais voir la U475 réalisée. Car cette voie dite de délestement entre la route des Camoins (15 000 v/j ) et l’avenue des Peintre Roux (30 000v/j), chiffres de 2005, détruira le site, sans fluidifier la circulation, en reliant entre elles 2 voies déjà saturées et en multipliant les risques d’accidents, rue Raymond Pitet, rue Thyde Monnier, en augmentant les problèmes de stationnement par la suppression du parking. Tout au long de l’année nous avons réaffirmé notre volonté de voir la réalisation d’un parc public à La Denise.

 

Octobre 2010 - La Denise en danger.

Lors de la dernière réunion mensuelle, c’est avec un mélange de tristesse et de colère, que nos adhérents nous ont fait part de la stupéfaction qu’ils éprouvèrent en se voyant présenter un projet de « petits collectifs » sur la Propriété Municipale de la Denise, sous prétexte que ce type d’infrastructure serait préférable à des barres d’immeubles.

 

Rappelons qu’en date d’aujourd’hui, 867 signataires de la pétition ont demandé, à nos élus, que les 5 hectares de la propriété municipale de la Denise soient intégralement valorisés sous la forme d’un parc public, dont notre quartier a tant besoin.

Avant d’en arriver aux actions que nos adhérents nous pressent instamment d’entreprendre, le CIQ de la Valentine va d’abord se renseigner officiellement, pour en savoir plus sur ce nouveau rebondissement du dossier « U475 - La Denise ». Le vent aurait il tourné ?

 

Janvier 2010 - La toiture de la Denise s’est écroulée.

La toiture de la Denise s’est écroulée. « C’est tout a fait étonnant, quand l’on sait tout les efforts que fait la Mairie pour l’entretenir. » Grande est notre tristesse quand l’on pense à tous les bienfaits que pourrait nous apporter une maison de quartier au sein d’un parc arboré.

 

Octobre 09 - U475 - La Denise :

Attention à ne pas inciter d’avantage de véhicules à traverser nos quartiers :

Voulons nous accroitre la circulation qui traverse nos quartiers, ou la réduire ? Cette question se pose. En effet, le projet U475-Denise réactive l’ancien dessein de tracer une saignée de bitume, attractive pour de nouveaux camions et de nouvelles voitures, depuis la « route des Camoins », via la « rue Raymont Pitet », la « rue Thyde Monnier » et la « route des 3 Lucs à la Valentine » jusqu’à la rue de « Peintre Roux ». Il serait naïf d’imaginer que cette option soulagerait, le centre du village du passage automobile. Au contraire le projet « U475-Denise » créerait un accroissement du trafic générateur de nombreuses nuisances sans engendrer les gains espérés, alors que d’autres options efficaces se présentent à nous.


Les Valentinois et les clients des commerces de proximité utilisent le nouveau parking situé entre la « rue des Peintres Roux » et la « route des 3 Lucs à la Valentine ». Cette infrastructure utile, financée récemment à hauteur de 100 000 euros, avec l’argent de nos impôts, est à conserver.
Suite à la construction des lotissements, le flux, produit par le projet U475-Denise, déferlerait au beau milieu de l’une des zones très peuplée de la Valentine. Nombreux seraient les Valentinois à supporter le bruit et la pollution.


Le souvenir de la fillette de 4 ou 5 ans emportée inanimée par les pompiers, du plongeon de la Porsche emmenant une Citroën Visa au travers d’un mur en parpaing dans un jardin où jouent des enfants, et de l’atterrissage d’un scooter sur le pare brise d’une voiture, nous rappelle que ce site est dangereux. L’axe pressenti, large, après des rues étroites, incite à la vitesse. Or, une butte masque la sortie de 4 lotissements. Accéder au stade de la Jouvène depuis le parking, implique traverser la rue. L’axe jouxte une crèche et une école maternelle. La semaine dernière encore, des débris, fruits d’une collision, jonchaient le sol, à l’intersection la « rue Thyde Monnier » et la « route des 3 Lucs à la Valentine ». Bref, ce tracé présente tous les ingrédients d’une zone accidentogène.


La saignée de bitume traverserait la propriété municipale de la Denise. Or le document, « Élaboration du Projet de Ville – Révision du POS de Marseille - Réunion de travail Confédération des CIQ – 9 juin 2009 » nous a appris que le 11eme arrondissement fait partie des secteurs les moins bien dotés en espaces verts aménagés de Marseille. (Source : l'AGAM, le 9 juin 2009), alors qu’il existe une recommandation de l'OMS de 10m2 d’espaces verts par habitant à moins de 500m des habitations.


En compensation l’on pourrait croire que le projet soulagerait le centre du village d’un surcroit de véhicules. Ce serait oublier que l’ouverture de la saignée créerait un appel d’air et attirerait de nouveaux véhicules vers la Valentine, depuis Allauch via les Accates par exemple. Cette affluence surnuméraire, d’abord bloquée en bout de course « rue des Peintre Roux », saturerait ensuite la saignée pressentie par le projet. Enfin, les nouveaux véhicules ajouteraient à ceux déjà présents et inonderaient le reste de la Valentine.


Il appartient aux différents acteurs, conscients de ces élément, de proposer des solutions alternatives efficaces. Dès maintenant, alors que la concertation n’est toujours que promise par les pouvoirs publics, plusieurs options se dessinent. En effet, nos adhérents nous proposent non seulement de réactiver le projet RD4D, mais aussi d’envisager un axe « 7 collines, Station total, route des Camoins ». Il nous est par ailleurs rappelé qu’au lieu de générer un appel d’air favorisant l’arrivée de voitures supplémentaires, il serait plus sage de développer un réseau de transports en commun ( 1 bus = 60 voitures ), et de pistes réservées aux deux roues pour traverser nos quartiers. Espérons que ces premières propositions et celles qui suivront nous permettrons d’aider nos élus à acquérir la clairvoyance nécessaire pour ne pas massacrer notre quartier et notre parc.
A suivre……..

 

Septembre 09 - Sauvons la propriété municipale de la Denise :

un parc avec sa bastide, chemin des Accates 13011 Marseille

Que ce soit à la Valentine ou aux Accates, vous êtes nombreux, jeunes ou vieux, électeurs ou parfois même futurs électeurs, à demander régulièrement à vos CIQ respectifs de préserver le Parc Municipal de 5 hectares de la Denise. Vous vous étonnez que les pouvoir publics laissent péricliter la Bastide jusqu’à obtenir une ruine qu’il sera aisé de raser, sous prétexte de sécurité. Vous nous expliquez que l’urbanisation galopante accroit la nécessité de préserver ce dernier poumon vert. Vous ajoutez que la réalisation du projet de la U475, via la rue Thyde Monnier dont nous connaissons tous la dangerosité, serait criminel. Sensibilisé par vos sollicitations répétitives, vos CIQ sont donc à l’écoute de toute nouvelle information sur le dossier Parc de la Denise – U475. Hélas, nous avons compris que la création de la voie rapide très passante U475, et le bétonnage de la propriété municipale de la Denise serait, plus que jamais, d’actualité. Qu’elle n’a pas été notre surprise lorsqu’il nous fut annoncé que l’opération serait programmée dès 2010 ? Quid des promesses de M Blum en assemblée générale du CIQ de la Valentine, lors de sa première mandature parmi nous ? Que s’est il passé entre temps ? Quid des 100 000 euros, financés par nos impôts, investis dans la parking, route des 3 Lucs à la Valentine, face à la rue Thyde Monnier ? Quid de la sécurité, à la sortie de 4 lotissements à proximité de la bute accidentogène qui cache toute visibilité, rue Thyde Monnier ? Quid de la sécurité à proximité d’un stade, d’une crèche et d’une école maternelle sur une rue Raymond Pitet régulièrement traversée par des mamans accompagnées d’enfants en bas âge, et des groupes de jeunes sportifs ? Quid de la volonté de tout un quartier de ne pas être étouffé ? Vous nous l’avez maintes fois répété. Vous ne souhaitez pas de béton ou de bitume sur la propriété municipale de la Denise. Vous êtes opposés à l’ouverture de la U475. Suite à ces récentes informations, vous êtes déjà plusieurs à nous demander de réactiver le « Collectif pour un parc public de 5 hectares sur la propriété municipale la Denise ». Avec votre aide, si cela s’avère nécessaire, nous le ferons ! Dans un quartier ou les transports publics sont sous développés, où il n’existe ni infrastructure cycliste digne de ce nom ni piscine de proximité, alors que 3 habitants sur 5 payent l’impôt, l’environnement sera-t-il lui aussi négligé suite à la pression immobilière ?

 

Juin 09 - Les espaces verts dans le 11e arrondissement.

Les points forts à retenir en matière d'espace verts

Recommandations de l'OMS : 10m2 par habitant à moins de 500m des habitations. Le 11eme arrondissement de Marseille fait partie des secteurs les moins bien dotés en espaces verts. (Source : l'AGAM, Agence d'Urbanisme de l'Aglomération de Marseille le 9 juin 2009.)

Quelques secteurs moins bien dotés en espaces verts Joliette et 11eme (Source : l'AGAM, Agence d'Urbanisme de l'Aglomération de Marseille le 9 juin 2009.)

Mai 09 - La Denise - U475 : pas glop pas glop !!!!

Que ce soit à la Valentine ou aux Accates, vous êtes nombreux, jeunes ou vieux, électeurs ou parfois même futurs électeurs, à demander régulièrement à vos CIQ respectifs de préserver le Parc Municipal de 5 hectares de la Denise. Vous vous étonnez que les pouvoir publics laissent péricliter la Bastide jusqu’à obtenir une ruine qu’il sera aisé de raser, sous prétexte de sécurité. Vous nous expliquez que l’urbanisation galopante accroit la nécessité de préserver ce dernier poumon vert. Vous ajoutez que la réalisation du projet de la U475, via la rue Thyde Monnier dont nous connaissons tous la dangerosité, serait criminel. Sensibilisé par vos sollicitations répétitives, vos CIQ sont donc à l’écoute de toute nouvelle information sur le dossier Parc de la Denise – U475. Hélas, si les dernières informations que nous avons pu obtenir se confirment, il semblerait que vos craintes soient fondées. En effet, nous avons compris que la création de la voie rapide très passante U475, et le bétonnage de la propriété municipale de la Denise serait, plus que jamais, d’actualité. Qu’elle n’a pas été notre surprise lorsqu’il nous fut annoncé que l’opération serait programmée dès 2010 ? Quid des promesses de M Blum en assemblée générale du CIQ de la Valentine, lors de sa première mandature parmi nous ? Que s’est il passé entre temps ? Quid des 100 000 euros, financés par nos impôts, investis dans la parking, route des 3 Lucs à la Valentine, face à la rue Thyde Monnier ? Quid de la sécurité, à la sortie de 4 lotissements à proximité de la bute accidentogène qui cache toute visibilité, rue Thyde Monnier ? Quid de la sécurité à proximité d’un stade, d’une crèche et d’une école maternelle sur une rue Raymond Pitet régulièrement traversée par des mamans accompagnées d’enfants en bas âge, et des groupes de jeunes sportifs ? Quid de la volonté de tout un quartier de ne pas être étouffé ? Vous nous l’avez maintes fois répété. Vous ne souhaitez pas de béton ou de bitume sur la propriété municipale de la Denise. Vous êtes opposés à l’ouverture de la U475. Suite à ces récentes informations, vous êtes déjà plusieurs à nous demander de réactiver le « Collectif pour un parc public de 5 hectares sur la propriété municipale la Denise ». Avec votre aide, si cela s’avère nécessaire, nous le ferons ! Dans un quartier ou les transports publics sont sous développés, où il n’existe ni infrastructure cycliste digne de ce nom ni piscine de proximité, alors que 3 habitants sur 5 payent l’impôt, l’environnement sera-t-il lui aussi négligé suite à la pression immobilière ?

 

Avril 09 - SOYONS VIGILENTS !

Le Parc de la Denise est un poumon vert essentiel à notre quartier. Il est donc tout à fait compréhensible que les Valentinois soient profondément attachés à sa préservation. Nombreux sont les anciens du quartier qui demandent au CIQ de la Valentine d’assurer sa pérennité. En effet, même lorsque les collines sont accessibles au public, en dehors de la période estivale, leur état physique ne leur autorise pas toujours les ballades dans les collines. Le Parc de la Denise leur apparait alors comme la solution évidente pour maintenir un contact avec la nature. Nombreuses sont les mamans qui nous disent apprécier la proximité de ce parc, au sein duquel elle peuvent promener leurs petitoux. Bref, quelque soit l’âge des Valentinois, ils apprécient de pouvoir partager avec nos voisins, les habitants des Accates, ce parc que nous souhaitons conserver et valoriser au titre de poumon vert de nos deux quartiers.

Cliquez sur les liens ci dessous, pour obtenir d'autres informations.

Février 10 - Réponse de Robert Assante concernant la U475 et La Denise
CIQ-la_Denise-20100402-Courrier-AssanteL
Document Adobe Acrobat 4.5 MB
Novembre 09 - Courrier de Christophe MASSE concernant la U475 et La Denise
CIQ-laDenise-20091130-CourrierCMasseU475
Document Adobe Acrobat 593.6 KB
Novembre 09 - Courrier de Colinéo-ASSENEMCE (Association pour la Protection et l'Education à l'Environnement),
au sujet de l'Expertise floristique de la propriété de la Denise, à M Jean-Claude Ravera (Président CIQ Les Accates / Quatre Saisons) du 06/11/2009
CIQ-laDenise-20091106-CourrierColineoASS
Document Adobe Acrobat 772.9 KB
Octobre 09 - Courrier de Valérie Boyer à Danielle Pioli concernant la U475 et La Denise
CIQ-laDenise-20091021-CourrieVBoyerLaDen
Document Adobe Acrobat 1.5 MB
Octobre 09 - Courrier de Valérie Boyer à Eugène Caselli concernant la U475 et La Denise
CIQ-laDenise-20091021-CourrieVBoyerLaDen
Document Adobe Acrobat 1.8 MB
Octobre 09 - Réponse de Chrystel Harms (Conseiller du Président de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole) à M Jean-Claude Ravera (Président CIQ Les Accates / Quatre Saisons) du 29/10/2009
CIQ-laDenise-200929_U475_reponse_MPM_mai
Document Adobe Acrobat 11.2 KB
Octobre 09 - Courrier de Mme Valérie Boyer (Députée des Bouches-du-Rhône, Adjointe au Maire de Marseille) du 21/10/2009
CIQ-laDenise-20091021-CourrierVBoyerECas
Document Adobe Acrobat 680.5 KB
Octobre 09 - Echange de mails, entre M Jean-Claude Ravera (Président CIQ Les Accates / Quatre Saisons) au nom de nos CIQ, et M Eugène Caselli (Président de la CUMPM) du 17/10/2009
CIQ_Denise_U475_echange_mails.pdf
Document Adobe Acrobat 7.6 KB
Juillet 09 - Courrier de M Assante du 28/07/09
CIQ-la_Denise_M_Assante-20090728-u475028
Image JPG 3.5 MB
Juin 09 - Courrier envoyé à M. Jean Claude Gaudin par le CIQ des Accates / 4 Saisons et le CIQ de la Valentine
CIQ-la_Denise-20090624-Courrier2CIQpourJ
Document Adobe Acrobat 2.8 MB
Juin 05 - Courrier de Roland BLUM du 10 06 2005
CIQ-la_Denise-20050610-CourrierBlum.pdf
Document Adobe Acrobat 2.0 MB
Mars 04 - Courrier de Jean Claude Gaudin du 04 03 2004
CIQ-la_Denise-20040304-CourrierJCGaudin.
Document Adobe Acrobat 787.9 KB
Mai 01 - Extrait du journal Contact du 20 05 2001
CIQ-la_Denise-20052001-Extraitdecontact.
Document Adobe Acrobat 5.3 MB

Prochains Rendez vous

 

Lundi 7 Janvier 2019 - 18h30

réunion mensuelle

 

Lundi 4 février 2019 - 18h30

réunion mensuelle

 

Lundi 4 mars 2019 - 18h30

réunion mensuelle

Engagez vous au quotidien à nos cotés pour améliorer la qualité de vie du quartier :

sur le site "engages au quotidien" ou en venant aux réunions chaque premier lundi

PETITIONS en cours

Nous devons aider nos élus à comprendre ce que souhaite la population.

Daniele Pioli (présidente)

04.91.27.20.93

contact mail

 

Webmaster contact mail